Remerciements


Grâce aux  réseaux sociaux, nous avons compris que depuis avril 2017, nous vivions un véritable scandale sanitaire.

 

Toujours grâce aux réseaux sociaux, nous nous sommes unis, nous avons informé , organisé des réunions, soutenu les victimes

et essayé de comprendre : la cause de nos maux était bien cette nouvelle formule délétère du lévothyrox.

 

Le mutisme, le mépris des autorités de santé, notamment de  Madame Buzyn,  des médecins et des professeurs Nocébo, nous a donné une force intérieure incommensurable.

  

Alors face à cette indifférence , nous tenons à remercier, les personnes qui dès le début se sont indignées et se sont  faits entendre pour que le scandale éclate  au grand jour. 

  

Merci à Sylvie Robache pour sa pétition sur internet dès le mois de juillet 2017 .

 

Merci à Anny Dupery, grâce à son  intervention sur RTL , nous avons compris ce soir là, que ce n’était pas que le packaging de  la boite qui avait été modifié...

 

Merci  à Me Levy, qui par ses actions en justice, a su défendre notre combat , et a obtenu gain de cause.

 

Merci à Chantal Lhoir, qui dès le début  a soutenu  notre collectif en Occitanie.

 

Merci au Docteur Nicolas Bouvier, qui à été  à l’écoute et  dès le début, convaincu de la mauvaise qualité de la fabrication du médicament.

 

Merci à Fabienne (65) et Véronique (32) pour leur implication locale, les réunions ainsi que que leur groupe facebook.

 

 Un grand merci  aux journalistes « de terrain » , ceux qui ont su venir à nous pour faire « remonter » l’info :

à  Sabrina et Amélie … pour les premiers articles dans la presse locale.

à  Aurore,  Béatrice, Laurene C … pour la presse nationale.

à   Pascale L, Christine R, Helène V, Isabelle D, Perrine B, Marie B , J.Wilfrid F, J.Luc  T…  pour les premières TV,

à  Anna, Béatrice, Christine , Daphnée B, Claire, Isabelle O, Véronique, Ali, Patrick T, Brice V, Johan, Pierre, Jean, Maxime, Benjamin , Théo, Fréderic, pour les interviews radios.

Et un merci très particulier à Mr Jean Jacques Bourdin,  qui à travers ses interview, ses questions, cherchait à avoir de l’information, à comprendre.

 

Et puis, merci aux autres collectifs, associations et actions en justice, nos actions sont différentes, et c’est aussi ce qui nous fera avancer au plus vite.

 

Enfin, merci à tous ceux qui ont participé sous forme de dons,  et contribuer  ainsi à la recherche de la vérité.

 

Un scandale sanitaire, qui aura été très vite dénoncé, grâce aux réseaux sociaux.

 

Un scandale sanitaire, un de plus ? … Encore un de trop … 

 

Le collectif   VLO