Communiqué du 16 mai 2019

 

 

A toutes les personnes qui m'ont manifesté leur soutien durant mon absence forcée de facebook je tiens à adresser un immense merci.

A celles qui m'ont diffamé, sali et honteusement attaqué, je leur dis qu'elles se sont maintenant dévoilées, comme je l'avais prévu et souhaité. 

Je mettrai donc tout en oeuvre pour contrer leurs actions nuisibles à l'intérêt des malades et plus généralement à la santé des françaises et des français. 

Je serai reçu en entretien par le conseil départemental de l'ordre des médecins de la marne ce soir jeudi 16 mai à 20 h 45 

Sachez que je défendrai toujours les intérêts de la médecine française et des malades 

Notre pays mérite un système de soins de qualité, transparent et moderne. 

 

A tous et toutes 

 

Confiance, courage et espérance 

 

A bientôt

 

Dr Nicolas Bouvier


Communiqué du 13 janvier 2019

 

Dans la mesure où tout est fait depuis le début du scandale du Levothyrox nouvelle formule, pour égarer les victimes par des procédures judiciaires conduisant dans une impasse, ou bien, par des pseudo révélations les éloignant de la vérité sur l’empoisonnement gravissime dont elles ont l’objet, je m’attends, dans les semaines qui viennent, à de nouvelles manœuvres.

Tout sera entrepris par certains, pour essayer de faire croire qu’il n’y a pas eu de contamination des cachets de Lévothyrox nouvelle formule par le mercure et d’autres métaux lourds.

Cela ne me fera pas changer de route. Vous me trouverez donc toujours au coté des victimes, et à la recherche de solutions pour les guérir de leurs maux, induits par cet empoisonnement aux métaux lourds.

A Bientôt

 

Dr Nicolas Bouvier


Communiqué du Dr Bouvier à l'attention de ses confrères

26 janvier 2019

Docteur Nicolas Bouvier

13 h · 

Je lance un appel à la communauté médicale qui a un rôle à jouer et je vous invite à le partager auprès de tous les médecins que vous pourrez rencontrer.

Mes chères consœurs, mes chers confrères, vous savez que les patientes et les patients qui ont pris du Levothyrox nouvelle formule en 2017 ont connu des troubles très graves. 

Médecins généralistes et spécialistes, vous avez observé des symptômes, objectivé des lésions, des signes totalement anormaux et qui ne relevaient pas d’effets indésirables classiques. Vous avez vu que le remplacement du Levothyrox nouvelle formule par un autre traitement faisait disparaître tout ou partie de ces troubles chez un très grand nombre des malades que vous suiviez pour des troubles de la thyroïde. 

Beaucoup de médecins spécialistes ont constaté des anomalies et des pathologies très particulières et rares chez les patients qui ingéraient du Levothyrox nouvelle formule. Je pense ici aux ophtalmologistes, aux ORL, aux gastro-entérologues et aux neurologues. 

Je dis à tous ces praticiens solennellement que cacher toutes leurs constatations, pratiquer la loi de l’omerta, est non seulement malhonnête, mais aussi dangereux. 

En effet, nous devons, nous médecins, défendre une médecine de qualité, qui sert à soigner les patients au mieux de leurs intérêts, en utilisant des médicaments fabriqués de façon correcte et dont la qualité de tous les composants et les modes de fabrication ont été contrôlés par des organismes fiables et respectables. 

Il faut donc aider tous les travaux d’étude qui permettront sérieusement de découvrir la vérité sur les causes de ces troubles et il est impératif pour une partie du corps médical de cesser de se réfugier dans le déni, comme le font certains membres de l'administration française. 

Il ne s’agit pas de mettre en cause telle ou telle personne ou tel ou tel industriel. La question va bien au-delà. En effet, il s’agit du futur de notre santé. 

Les médecins de terrain peuvent intervenir sur la qualité des médicaments en menant collégialement toutes les études nécessaires à la vérification de leur innocuité et de leur efficacité pharamacodynamique , en relation étroite avec les patients qu’ils soignent. 

Internet et les réseaux sociaux nous ouvrent des horizons collaboratifs immenses pour accomplir semblable tâche. 

Afin de conserver un système de soins performant, il est essentiel que le médecin et le patient collabore ensemble à son amélioration. Disposer de médicaments sûrs fait partie des objectifs à atteindre. 

La raison de mon combat est uniquement celle – ci. Je me bats donc pour le présent et pour l’avenir.

Ceux qui mentent, nient, détruisent la santé et profitent financièrement du malheur des français font partie du passé et sombreront prochainement dans le néant.

Restez courageux et ne perdez jamais l'espérance

A bientôt

Dr Nicolas Bouvier

 


Communiqué du 26 novembre 2018

"Je suis au regret de devoir vous annoncer que mes investigations concernant le Levothyrox nouvelle formule et la contamination au mercure de ces cachets commercialisés en France en 2017 ont été stoppées aujourd'hui. 

En effet, des manœuvres, en provenance de plusieurs administrations et visant des confrères suisses pour les empêcher d’apporter leur témoignage, m’empêchent de poursuivre mon enquête. 

A bientôt"

Docteur Nicolas Bouvier


Communiqué du 14 mai

 

Actuellement un certain nombre d’articles et reportages sont diffusés dans la presse et sur les réseaux sociaux pour laisser penser que la cause des maux dont ont été victimes les malades qui ont ingéré des cachets de Levothyrox nouvelle formule en 2017, serait rattachée à la présence d’acide citrique dans la composition des cachets.

Je rappelle que des patientes et des patients qui ont pris du Levothyrox nouvelle formule, ayant connu une absence de troubles de l’équilibre thyroïdien, ont été aussi victimes de perturbations fonctionnelles graves notamment cardiaques ou neurologiques. Aussi, mettre en cause la levothyroxine sodium et impliquer son éventuelle excessive dégradation en raison de la présence d’acide citrique pour expliquer ce qu’il s’est passé, est particulièrement aventureux.

Jamais l’hypothèse d’une contamination des lots de médicaments par des composés hautement toxiques n’est mentionnée dans les médias. Cette théorie dérange les autorités visiblement, car elle montrerait à quel point ils ont été négligents et défaillants.

A ce jour, le gouvernement français n’a fait procédé à aucune recherche sérieuse confrontant un relevé circonstancié des données cliniques observées chez toutes les victimes, avec une analyse précise et étendue sur le plan physico-chimique des lots de médicaments qu’elles avaient ingéré et une analyse biologique de leur sang et urine, voire histologique de leurs tissus.

En outre, aucune enquête n’est menée par le gouvernement français pour apprécier si les victimes du Levothyrox nouvelle formule souffrent de séquelles de l’ingestion de ce médicament, notamment au niveau neurologique et au niveau hépatique.

Rien n’a été entrepris par les autorités de santé française lorsque les problèmes se sont déclarés en

2017, pour trouver les causes de ce qui se passait.

Tout a été fait pour égarer la presse et le grand public vers de fausses pistes en invoquant des prétendues problèmes de communication voire l’effet nocebo : argument indigne

Par contre, il a été conseillé de continuer à prendre le Levothyrox nouvelle formule en attendant de pouvoir bénéficier de l’introduction de médicaments de substitution dont on se rappelle qu’ils ont été très difficiles à obtenir pour les malades, tant leur pénurie était importante.

En conséquence de quoi, la responsabilité des autorités de santé dans ce scandale sanitaire reste totale.

Pour connaître la cause exacte des troubles rencontrées, des décès, des suicides, il ne faut pas faire d’hypothèses hasardeuses pouvant égarer les malades et semer davantage de confusion dans une affaire dont l’opacité est déjà suffisamment grande comme cela.

Il est indispensable de mener un travail très rigoureux, un travail médical, scientifique, long et technique, argumenté, reposant sur des références solides, loin des sottises des professeurs nocebo bien évidemment, mais un travail crédible qui montrera combien les victimes sont des victimes et combien les responsables ne pourront pas dire qu’ils sont responsables mais pas coupables. Les responsables sont coupables dans cette affaire et amplement. Ceux qui sont victimes le savent bien et moi aussi…

A bientôt

Dr Nicolas Bouvier